• Home
  • /Actu
  • /Aderans arrète le clonage capillaire

Aderans arrète les subventions du clonage capillaire

La recherche du clonage capillaire chez Aderans

clonage-capillaire-aderans

L’institut de recherche Aderans (ARI) – une sous-division de l’organisation Aderans – a commencé à étudier la multiplication des cheveux / clonage de cheveux en 2002. Après une variété de différentes approches et applications, L’ARI  a commencé à travailler exclusivement avec ce qu’ils appelaient le processus « Ji Gami ». Au cours de la procédure Ji Gami, une petite bande de cuir chevelu contenant des unités folliculaires est enlevée et décomposée en follicules individuels et cellules souches du follicule. Ces cellules souches sont ensuite extraites, cultivées dans un milieu de croissance, se multiplient, et injectées dans le cuir chevelu dégarni. Les chercheurs espéraient que ces cellules souches allaient se développer en follicules pileux pleinement opérationnels.

Initialement, ARI avait prévu cette technique pour créer une véritable multiplication des cheveux / poils aussi appelée « clonage capillaire », et l’institut avait commencé des essais cliniques.

Les essais cliniques du clonage capillaire

clonage-capillaire-aderans-2

ARI a terminé le processus de sécurité de phase I, et s’avança avec la phase IIa et IIb des essais d’efficacité. Au cours de ces expériences cliniques, les résultats ont révélé que le processus Ji Gami ne provoque pas la multiplication des cheveux réels. Mais ce ne fut qu’une déception partielle, puisque les chercheurs découvrirent une propriété insoupçonnée au traitement.
Au lieu d’agir sur des nouveaux cheveux, les chercheurs ont découverts que ce processus revitalise les follicules pileux existants et protège définitivement ces follicules de la future calvitie . Bien que l’orientation du traitement était dorénavant légèrement différent, L’ARI était satisfait des résultats et l’institut à continué avec la fin des essais de phase II en 2011 et 2012.

Un nouveau traitement contre la calvitie?

clonage-cheveux-aderans

Malgré cet optimisme, Directeur Général Dr. Ken Washenik a annoncé à la fin du mois de Juillet que ADERANS a décidé de ne plus financer la division « ARI » et sa recherche sur clonage des cheveux.
Le Dr Washenik explique que bien que Aderans ne finance plus le projet, le projet ne s’arrête pas pour autant, puisque les chercheurs sont actuellement à la recherche de financement extérieur.

Bien entendu, nous vous tiendrons informés des avancées d’Aderans et des avancées de ce projet.

Laisser un commentaire