BHT, utilisation de la pilosité corporelle comme zone donneuse additionnelle

greffe de barbe et extraction de la barbe et de la pilosité corporelle

Body Hair Tansplantation: BHT

La BHT, Body Hair Transplantation est une évolution de la procédure d’implants capillaires FUE qui étend la zone donneuse au corps tout entier. Elle a été élaborée pour 2 cas de figures différents :

  • La reconstruction de pilosité faciale : principalement sourcils, cils et barbe.
  • Les patients dont la zone donneuse était exceptionnellement faible. Dans ces cas la, et si la pilosité corporelle le permet, les unités folliculaires sont prélevées sur le corps – le torse, les jambes, les bras- et transplantées sur la zone receveuse.

Cette technique d’implants capillaires ouvre de nouvelles possibilités pour beaucoup de patients dont la zone donneuse a été mal gérée, et/ou abimées par de précédentes interventions utilisant des techniques dépassée (Punch 2mm / max 3D en particulier).

 

Utilisation de la BHT pour reconstruire la barbe - du cuir chevelu vers le visage

Avec l’énorme engouement pour les greffes de barbe, c’est une procédure qui a vu son nombre d’intervention se quadrupler en l’espace de 4 ans.

Les résultats spectaculaires que propose la greffe de barbe ainsi que la rapidité de sa mise en oeuvre en ont fait une des implantations capillaires les plus pratiquées chez les hommes aujourd’hui.

BHT greffe de barbe

Le fonctionnement de la greffe de barbe

Comme en FUE, la greffe de barbe se divise en 5 étapes ( voir la page FUE). La différence est bien entendu sur l’implantation puisque les protocoles anesthésiques et la préparation des zones d’implantation capillaires sont différents en BHT – greffe de barbe par rapport à la FUE.

La sélection des greffes dans le cuir chevelu ( cherry picking) liée au prélèvement FUE permet de sélectionner des greffes parfaitement adaptées à la création de la pilosité faciale.

BHT implant barbe

Quelques exemples de greffe de barbe

Utilisation de la BHT en tant de zone donneuse additionnel - de la pilosité du corps vers le cuir chevelu

Le fonctionnement de la BHT - prélèvement de pilosité vers le cuir chevelu

La BHT n’est pas disponible pour tous les patients car le patient doit disposer de particularités physiologiques adéquates à l’utilisation de la pilosité dans le processus de transplantation. Ces poils doivent être compatibles à la chevelure. Les poils du corps et les cheveux n’ont jamais tout à fait les mêmes particularités et n’ont pas la même durée de pousse (phase Anagène). Les études récentes ont démontrées que les poils implantés sur le cuir chevelu restaient en phase de pousse (anagène) plus longtemps que lorsque les poils se situaient sur le corps, et changeaient ainsi de caractéristiques pour devenir un cheveu à part entière.

Les unités folliculaires récoltés sur le corps ne sont pas non plus les mêmes que sur le crâne. Sur le cuir chevelu, les unités folliculaires comptent 1,2 et 3 cheveux, parfois 4. Alors que sur le corps les unités folliculaires ne comptent 80% de 1 cheveu.

Photo de pilosité de barbe au microscope
Implant barbe bht

Implant barbe bht

Photos de cheveux au microscope
greffe de barbe bht

greffe de barbe bht

Clairement, les unités folliculaires ne sont pas les mêmes. Ainsi une unité folliculaire provenant du corps ne donnera jamais la même couverture visuelle qu’une unité folliculaire du cuir chevelu.

La technique d’implants de cheveux BHT est une très bonne aide mais doit être considérée avec précaution. Elle est souvent utilisée pour densifier, mais ne doit jamais être privilégié par rapport à la zone donneuse classique.

Plusieurs zones de prélèvement peuvent être utilisées en BHT. Cependant 2 zones se distinguent particulièrement :

  • La Barbe : Les follicules y sont épais et la phase d’Anagène (phase de pousse du follicule) y est longue. Le poil de barbe permettra donc d’obtenir un cheveu assez épais et long. On trouve en majorité des unités folliculaires de 1 cheveu, et quelques unités folliculaires de 2 cheveux. En implantant ces follicules dans le cuir chevelu, la phase d’Anagène se prolongera et le cheveu nouvellement implanté gagne généralement en souplesse.
  • Le Torse : Les poils de torse ne sont pas systématiquement compatibles avec l’implantation. Cependant quelques patients peuvent en bénéficier. La phase d’anagène du follicule y est assez longue comme la barbe mais les follicules y sont plus fins. Comme avec les follicules de Barbe, la phase d’Anagène se prolongera et le cheveu nouvellement implanté gagne généralement en souplesse.

Le Dr Arvind Poswal explique les différences de prélèvement et les difficultés de la BHT