Cette forme d’alopécie (perte de cheveux) est habituellement provisoire. La perte de cheveux physiologique concerne quasiment tout le monde. Il peut s’agir de la soudaine perte de cheveux d’un bébé aux premiers jours de sa vie, ou la perte diffuse de cheveux d’une femme enceinte juste après l’accouchement.

Il faut généralement compter plusieurs mois pour que la chevelure reviennent à la normale. Des compléments vitaminiques vont aider contre les éventuelles carences qui peuvent contribuer à cette perte de cheveux. Les traitements destiné à l’alopécie androgénique comme le Minoxidil ou le Finasteride sont généralement déconseillés dans ce cas.

Par contre la perte de cheveux qui a comme conséquence la régression de la chevelure dans l’adolescence est également considérée comme une alopécie physiologique, toutefois celle-ci tend à être permanente.