Frite mcdonald's contre la calvitie

Si on vous disait que les frites du Mcdonald’s étaient le nouveau remède contre la calvitie ? Pas cher et gourmand, ce traitement serait idéal pour les fans de fast-food, même si on gagnerait plus de poids que de cheveux.

Selon un article publié dans le magazine, Biomaterial, le remède résiderait dans l’huile utilisée pour les frites de la très célèbre enseigne de fast-food, Mcdonald’s. En effet, un de ses composants serait capable faire repousser les cheveux : le diméthylpolysiloxane. Alors, peut-être qu’un bain d’huile de cuisson deviendrait une routine beauté chez de nombreux hommes.

Qu’est-ce que le dimethylpolysiloxane ?

Le dimethylpolysiloxane, est du silicone, utilisé comme additif alimentaire connu sous l’appellation E900. C’est un anti-moussant que l’on peut trouver dans les huiles de cuisson, qui est sans danger pour la consommation. Utilisé en quantité alimentaire, elle est présente à 0,00001 %.

Alternative à la greffe de cheveux ?

Bouillon culture dimethylpolysiloxane germe follicule pileux
greffe capillaire souris calvitie

Essayons tout de même de comprendre comment un simple additif alimentaire pourrait être à l’origine d’une repousse capillaire.

Cette découverte a été faite par des chercheurs japonais de l’Université National de Yokohama.  Les scientifiques japonais ont mélangé des cellules épidermiques d’hommes et de souris, le tout, dans un environnement favorable, grâce à l’utilisation du dimethylpolysiloxane, et plus précisément le dimethylpolysiloxane perméable à l’oxygène.

Au bout de 3 jours de culture, ces germes de follicules pileux se sont révélés être capables de produire des follicules pileux viables. Il s’est avéré que les greffons implantés sur le dos des souris nues ont poussé avec succès.

Les chercheurs japonais affirment, que grâce à cette technique, ils peuvent produire plus de 5000 germes de follicules pileux simultanément. Cette approche scientifique est une découverte prometteuse, qui pourrait améliorer les techniques actuelles de la restauration capillaire. C’est avec beaucoup d’optimisme, que les scientifiques pensent, que le dimethylpolysiloxane pourrait fonctionner sur des germes de follicules pileux humain et ainsi devenir une alternative à la greffe de cheveux.

Attention quand même à l’optimisme exagéré des chercheurs, car beaucoup de choses poussent sur les souris mais pas forcément sur l’homme.

Nous tenons tout de même à préciser, que les chauves fans de McDonalds n’ont toujours pas retrouvé de cheveux à ce jour.