Les dérivés de prostaglandines sont des composants synthétiques conçus pour se lier aux sites récepteurs spécifiques des prostaglandines sur les cellules. Celles-ci amorcent ensuite certains types d’activité cellulaire. Lorsqu’il s’agit de traiter un glaucome ou de stimuler la croissance des cils, les dérivés de prostaglandines les plus connues sont le bimatoprost, le travoprost et le latanorost.

Parmi ceux-ci, le bimatoprost (Latisse) est le plus bien documenté pour la croissance des cils, mais tous ont les mêmes potentiels avantages et effets secondaires. À ce jour, aucun effets secondaires systémiques n’ont été rapportés dans la littérature clinique.

(Sources: European Journal of Dermatology, November-December 2009, pages 586–587; Experimental Eye Research, April 2009, pages 786–791; Survey of Ophthalmology, November 2008, pages S93–S105; Expert Opinion on Drug Safety, January 2007, pages 45–52; Clinical and Experimental Ophthalmology, November 2006, pages 755–764; and Drugs in Aging, Volume 19, 2002, pages 231–248).
Les laboratoires Allergan testent actuellement le bimatoprost comme traitement potentiel pour la perte de cheveux du cuir chevelu la plus commune chez l’homme et la femme, autrement connue comme l’alopécie androgénétique.

Le Dr Bauman, dans sa Clinique de Boca Raton à commencer à utiliser Latisse / bimatoprost comme un «off label» traitement local expérimental pour la repousse des cheveux sur le cuir chevelu et les sourcils en 2007 avec un taux de succès de 70%.

Le journal le New York Times en avait déja parlé 2011:

http://www.nytimes.com/2011/05/05/fashion/05SKIN.html?_r=0

 

Article original écrit par le Dr Alan Bauman (Traduit et adapté de l’anglais)